Cap sur les bienfaits de l’huile d’ortie

L’huile d’ortie est extraite des feuilles et des tiges d’ortie fraîche, mais la feuille peut également être consommée en salade et en tant que légume. On peut parfaitement faire des purées avec les feuilles d’ortie.

Ces dernières peuvent également être utilisées en infusion. Par ailleurs, il existe aussi des gélules d’ortie, disponibles en pharmacie.

Pour profiter des bienfaits de l’ortie, on peut soit préparer une macération huileuse d’ortie fraîche, soit utiliser l’huile d’ortie déjà préparée. Qu’est-ce que l’huile d’ortie en réalité ? Quels sont alors les bienfaits et les avantages qu’on peut tirer de cette huile d’ortie ? Comment l’utiliser au mieux ?

Qu’est-ce que l’huile d’ortie ?

L’huile d’ortie est obtenue à partir d’une plante rampante robuste disposant de racines fibreuses. Souvent qualifiée de mauvaises herbes, elle pousse facilement dans le jardin et a la réputation d’être invasive. Plante urticante (à feuilles dentelées avec des poils urticants), elle cache bien des atouts très bénéfiques pour la santé. Cette plante a été longtemps utilisée (depuis plus de 2000 ans) comme un légume feuille et en tant que remède.

De cette plante, qu’on trouve particulièrement dans les régions tempérées, qu’on extrait l’huile d ortie des vertus insoupçonnées et un vrai trésor de bienfaits. Elle est généralement composée de thymol, de cymène, de carvacrol, de sérotonine, d’anisole, d’eucalyptol, de dérivés de phénylpropène et de terpènes. On peut aussi trouver dans les feuilles d’ortie de la provitamine A et des vitamines K et B1. Aussi, ce végétal renferme non seulement des fibres et des oligoéléments, mais également des minéraux.

L’ortie : une plante aux multiples vertus

Détoxifiante, dépurative, diurétique, déminéralisation, calmante, antiallergique, hémostatique (régler des problèmes sanguins), anti diarrhéique, vermifuge, révulsive et antibactérienne : voilà tout autant de propriétés qu’on peut attribuer à l’huile d’ortie. L’huile d’ortie permet, entre autres, la cicatrisation des brûlures et des éraflures. Elle est capable de prévenir les chutes de cheveux, de remédier aux problèmes d’ongles fragiles et d’atténuer l’anémie.

Avec de l’huile d’ortie, on peut aussi soigner l’arthrose, l’arthrite, le rhumatisme, la névralgie sciatique et les douleurs inflammatoires. Il faut aussi savoir qu’elle est très bénéfique pour les mamans qui allaitent. En effet, elle est en mesure de favoriser la montée du lait. Si l’on souffre également de troubles de la rate ou de foie, de crampe, d’ulcère d’estomac ou de maladies pulmonaires, on peut l’inclure dans nos traitements.

Cette huile peut s’utiliser sans danger. Il est toujours plus avisé de demander des conseils auprès d’un professionnel.